© 2017 by Komitee des Lazarus-von-Schwendi-Freundschaftsbundes

Lazare

de Schwendi

„Chevalier et baron de Hohenlandsberg, seigneur de Kirchhoven, seigneur de Burkheim, Dreyberg et Kaysersberg, conseiller impérial et colonel en campagne en Haute Hongrie“

Brève biographie

élaborée par Klaus Nagel (Triberg) © 2016

1522            né le jour de Saint-Lazare à Mittelbiberach en Autriche occidentale, enfant illégitime de    

                     la serveuse Apolonia Wenken et de Ruland de Schwendi domicilié à Memmingen.

                     Ruland de Schwendi était lié d'amitié avec le chevalier Bernhard de Schad, seigneur du                      

                     château de Mittel-Biberach dont la femme était une fille naturelle de l'empereur

                     Maximilien.

 

03.08.1524   L'empereur Charles V légitime le bâtard Lazare.

 

17.01.1525   Ruland de Schwendi rédige son testament dans la chambre de sa maison     

                      dans la ville libre de l'Empire Memmingen et décrète la mise sous tutelle

                      de Lazare par le Conseil de Memmingen jusqu'à l'âge de 24 ans.

 

30.06.1525   Ruland de Schwendi meurt à Ulm. Lazare, âgé de trois ans, emménage

                      avec sa mère à Memmingen et y fréquente l'école latine.

 

05.02.1528   Litiges sur l 'héritage. Un compromis judiciaire se fait par l'intermédiaire de                      

                      l'évêque d'Augsbourg.

 

12.02.1528   L'empereur Charles V confirme l'accord sur l'héritage.

 

1536/37        Lazare de Schwendi s'immatricule à l'université de Bâle ("Lazarus a

                      Schwenden Memmingensis"). Son professeur est le réformateur

                      Oecolampadius qui marque l'université de Bâle de son empreinte.

 

vers 1538     Immatriculation à l'université de Strasbourg pour les études de droit.

 

1539               Les tuteurs exhortent Schwendi à poursuivre de façon assidue les études juridiques.

 

01.03.1545    Après le retour de Schwendi à Memmingen, le Conseil le déclare majeur.

                       Schwendi et le Conseil entretiennent un échange de lettres acharné

                        jusqu'en 1550.

 

1546              Schwendi se met au service l'empereur Charles V.

 

05.06.1546    Ouverture de la Diète de Ratisbonne. Schwendi apparaît pour la première

                       fois à côté de l'empereur Charles V.

 

17.06.1546    L'empereur Charles V envoie Schwendi à Augsbourg, Ulm et Strasbourg

                       pour trouver un accord au dilemme religieux. Schwendi fait appel à la

                       tolérance mutuelle.

 

04.06.1547     La bataille de Mühlberg donne la victoire à l'empereur Charles V face à

                        l'alliance de Schmalkalden. Schwendi est envoyé à Gotha et Grimmenstein

                        afin de démanteler les forteresses. Il traite les citoyens protestants avec

                        considération.

14.01.1548     Arrêt du chef de mercenaires Sebastian Vogelsberger prés de la ville de

                        Wissembourg. Ce dernier traite Schwendi de " grand méchant et criminel"

                        avant d'être décapité lors de la Diète de Augsbourg ce qui lui apporte des

                        diffamations (v. La chronique des comtes de Zimmern), mais aussi la faveur

                        auprès de Charles V.

 

1551                C'est encore en 1551 que Schwendi est désigné comme " perverse and

                         bloody papist" , comme "papiste féroce et endurci" par un Anglais. Plus tard

                         il devient cependant le précurseur de la liberté de religion, le crieur de la

                         tolérance religieuse, celui qui cherche à atteindre la paix intérieure dans

                         l'Empire allemand par compréhension mutuelle et non plus par les armes.

 

1552                Schwendi, Commissaire impérial se déplace et arrive à réconcilier les adversaires

                         de l'empereur.

 

23.12.1552      Dans son camp à Metz, Charles V admet Schwendi au sein de l'ordre des chevaliers et

                         lui décerne le titre de "Conseiller impérial". Les armoiries de Schwendi augmentent.

                         Schwendi représente la position de l'empereur et l'intérêt pour la domination du monde

                         hispanique. C'est seulement les expériences des prochaines années qui font

                         de lui progressivement un ardent défenseur de la tolérance religieuse.

 

1552                Schwendi devient bailli de Vieux-Breisach et le reste plus de 30 ans jusqu'à

                         sa mort en 1583.

 

1552                Mariage avec Anna Böcklin de Böcklinsau issue d'une dynastie strasbourgeoise de

                         chevaliers. Wilhelm Boecklin est le père d'Anna.

 

1553                L'Empereur nomme Schwendi membre du Conseil aulique.

 

février 1555    Schwendi est envoyé à Anvers

 

octobre 1555  Charles V démissionne, son frère Ferdinand devient son successeur. Il confie le

                         gouvernement d'Espagne et des Pays-Bas espagnols à son fils Philipp.

                         Schwendi se trouve donc au service du roi d'Espagne, Philipp II. Il fortifie la                            

                         nouvelle ville de Philippeville (aujourd'hui en Belgique, dans la province de Namur) et

                         devient le premier gouverneur de la forteresse.

 

1557 - 1559    Pendant la guerre contre la France il obtient le titre "vainqueur de

                         St.Quentin (1557) et Graveline (1558)".

                         Schwendi se bat en tant que colonel d'un régiment de lansquenets

                         allemands à côté de Guillaume d'Orange et du comte d'Egmont.

 

1559                 L'empereur Ferdinand récompense " le bailli de Vieux-Brisach " pour ses

                          mérites particuliers pour la maison d’Autriche avec " le château, la ville et

                          la seigneurie de Burkheim avec toutes ses utilisations" (avec les

                           communes Niederrotweil, Oberrotweil, Oberbergen, Vogtsberg et

                           Jechtingen) après avoir reçu 10.000 florins. Les ruines du château

                           de Burkheim sont transformés en château Renaissance par Schwendi.

 

1560                   Schwendi démissionne de la gouvernance du régiment, mais reste

                           conseiller au service espagnol jusqu'en 1564. Il va à Bruxelles, Anvers,

                           en Angleterre et dans beaucoup de villes en Allemagne.

                           Schwendi est toujours bailli à Vieux-Brisach et s'efforce d'obtenir des

                           biens dans la région du Rhin supérieur.

 

1562                   Schwendi obtient l'autorisation de l'empereur Ferdinand de séparer

                           "la seigneurie et le château Treyberg" avec les communes Triberg,

                            Nußbach, Gremmelsbach, Niederwasser, Schonach, Rohrharsberg,

                            Rensberg, Schönwald, Furtwangen, Gütenbach et Neukirch du

                            propriétaire précédent, le Conseiller impérial Dr. Johann Ulrich Zasius.

                             Le 04 août 1563 le gouvernement territorial de l'Autriche occidentale

                             à Ensisheim signale dans un rapport pour Innsbruck la prise en charge

                             de la seigneurie de Triberg par Schwendi.

 

21.01.1563          Declaratio Ferdinandea" -   c'est à Constance que l'empereur Ferdinand

                             augmente le chiffre des sièges du Conseil impérial de 15 à 21 et fixe qu'

                             aucune personne apte à une fonction publique ne peut être exclue en

                             raison de sa confession. Schwendi participant aux négociations obtint

                             en ce lieu la permission de l'empereur d'acquérir la forteresse de Hohenlandsberg.           

 

02.02.1563          Schwendi envoie deux serviteurs de Burkheim à Feriburg où se trouvent

                             son fils Guillaume et sa mère pour faire arrêter ce dernier et le faire

                             conduire à lui.

 

30.04.1563          L'empereur Ferdinand demande au Conseil de la ville de Strasbourg, où

                             Anna Böcklin de Böcklinsau s'était rendue avec son fils, d'aider

                             Schwendi à obtenir justice.

 

1563                    Schwendi achète la seigneurie Hohenlandsberg vec son château et les

                             communes Kientzheim, Sigolsheim, Ingersheim, Katzental et des parties

                             d' Ammerschweier, de Türkheim, de Morschweier et de Winzenheim.

                             Schwendi habite au château de Kientzheim.

 

25.07.1564           L'empereur Ferdinand I meurt. Schwendi assiste à l'élection de

                              Maximilien Roi Romain à Francfort-sur-le-Main.

 

18.12.1564           Acte témoignant de la nomination de l'empereur Maximilien II en tant que

                              "chef suprême de tous les hommes de guerre allemands" dans la région

                              de Spis contre le danger turc.

 

22.12.1564           Schwendi part de Vienne, se rend en Hongrie que les Turcs ont déjà

                              envahie. Avance jusqu'à Kaschau (actuellement Kosice / Slovaquie).

                              Schwendi combat le "Woiwoden" de Transylvanie, Johann Sigismund

                              Zapolya ainsi que les Turcs alliés à ce dernier jusqu'en 1568 avec

                              succès.

 

01.02.1565           Départ pour conquérir la ville et la forteresse de Tokay.

 

11.06.1565           Conquête de la forteresse Tokay avec 4000 fûts de vin de Tokay.

                              Le harnais de Schwendi se trouve actuellement dans le musée des

                              Beaux-Arts de Vienne. Schwendi rédige un "Mémoire sur la guerre

                              contre les Turcs".

 

1566                     Les Turcs attaquent à nouveau. Près de Labacka, Schwendi bat le corps

                              d'armée turc et s'empare de trois châteaux.

 

Avril 1567             Début de négociations de paix.

 

1568                      Schwendi s'efforce d'assurer la sécurité des frontières et de la

                               réorganiser de l'administration dans la région de Sips.

                               Lui-même préside le synode luthérien à Kaschau. Après la trêve

                               conclue à Adrianopel Schwendi se retire du service impérial et

                               se rend à Vienne.

 

29.10.1568            Schwendi est élevé au rang de baron impérial, titre héréditaire, de

                               Landsberg. Le titre sera remplacé par celui de baron impérial de

                               Hohenlandsberg en 1572.

 

août 1569               Schwendi est de retour dans ses seigneuries du Rhin supérieur.

 

novembre1569      À la tête de 40 cavaliers le " vainqueur des Turcs" fait son entrée à

                                Kientzheim en Alsace.

 

05.03.1570             Mémoire adressé à l'empereur " Discours et considérations sur

                                l'état actuel du Saint-Empire, notre chère patrie". Schwendi exige de respecter la

                                paix de la religion et d'améliorer la confiance mutuelle entre les deux partis   

                                religieux par médiation impériale.

 

1572                       Mort d'Anna de Schwendi, née Böcklin de Böcklinsaus. Anna est inhumée                           

                                dans la chapelle dite Villinger ou Böcklin dans la cathédrale de Freiburg.

 

1572                       Schwendi acquiert la seigneurie de et le château de Kirchhofen avec les villages.

 

octobre1573          Mariage avec la comtesse protestante  Eleonore de Zimmern. Dans son testament,   

                                Schwendi lègue à sa seconde épouse le château habsbourgeois de Burkheim

                                comme résidence quand elle sera veuve. La contesse Eleonore se rend

                                régulièrement le dimanche avec sa suite à Bischoffingen, ville voisine appartenant

                                à la maison de Bade, pour assister à l´office protestant. Schwendi installe entre

                                autre des hommes de l´administration protestants et explique  qu´il n´y voit aucun

                                inconvénient tant que ceux-ci font correctement leur travail.

 

1573                        Schwendi se voit attribué le baillage impérial de Kaysersberg.

 

1574                        Schwendi fonde l´hôpital à Burkheim au Kaiserstuhl.

 

15.05.1574              Mémoire « Considérations ou discours du gouvernement du Saint Empire et de la

                                 liberté de religion » daté à Kientzheim

 

1575                         Schwendi essaie d´installer un marché hebdomadaire dans sa seigneurie de Triberg

 

19.03.1575              le traité de Kientzheim : Schwendi sert d´arbitre entre les confessions à Munster

                                 dans la vallée de Munster.

 

1575                         Dans une demande aux électeurs réunis à Ratisbonne, les citoyens

                                 protestants de Biberach proposèrent « Schwendi, le bien infornmé » pour

                                 être membre d´une commission qui serait envoyée à Biberach pour apaiser les

                                 tensions entre les deux confessions de Biberach.

 

1576                        Mort de l´empereur Maximilien II. Son fils Rudolf II lui succède.

 

08.10.1576              Diète à Ratisbonne

 

1577                        Remise de la seigneurie Kirchhofen à Schwendi

 

16.09.1578              Lettre de fondation de l´hôpital de Kirchhofen

 

03.12.1578             Acte de fondation de l´hôpital et de la maison des bonnes gens, déjà existants,     

                                de Triberg auxquels Schwendi met à disposition une somme d´argent. Les pauvres

                                et démunis reçoivent dix brasses de bois de chauffe de la corvée de la seigneurie

                                du château de Triberg.

 

28.07.1581              « Règlement à respecter dans l´hôpital et la maison des bonnes gens, ici-même à

                                Triberg, et à traiter les revenus et les taxes de ces derniers ».

 

18.05.1582              Schwendi fait renaître le marché de St Laurent à Ehrenstetten.

 

1582/83                   Attaques de goutte pendant l´hiver

 

 

25.05.1583              Schwendi meurt à l´âge de 61 ans au château de Kirchhofen (commune

                                 Ehrenkirchen, Brisgau). Dans son testament, il spécifie vouloir « être inhumé de

                                 façon honnête et chrétienne. » Il veut un jour anniversaire avec sur le lieu des

                                 funérailles, un office religieux, des prédications et des prières en souvenir de sa

                                 mémoire et des dons pour les pauvres.  

                                 Dans son testament, il met à disposition pour les étudiants une dote considérable.